deutsch   |   francais

Prix pour le recyclage

Marquage de la capacité sur les piles

Prix pour le recyclage

 

L’AFIP demande des prix de recyclage moins élevés

 

Aujourd’hui, Batrec est la seule entreprise à même de recycler les piles usagées en Suisse. Les prix pour le recyclage en Suisse sont toutefois nettement supérieurs à ceux pratiqués en Europe. Dans la perspective de la redéfinition des prix pour le recyclage. L’AFIP demande depuis des années une baisse des prix ou la possibilité d’une élimination respectueuse de l’environnement des piles usagées à l’étranger. Seule une réduction progressive de 20% des prix du recyclage a pu être obtenue auprès de Batrec à partir de 2013pour les cinq prochaines années.

 

Tout comme l’UE, la Suisse prescrit une élimination séparée et le recyclage des piles usagées. Concernant le recyclage des piles usagées, il existe en Suisse, depuis toujours, un monopole d’Etat et les prix pour le recyclage sont fixés périodiquement par l’Office fédéral de la protection de l’environnement (OFEV). L’OFEV justifie cette situation par la nécessité de garantir à long terme une élimination respectueuse de l’environnement.

 

L’AFIP s’est toujours montrée critique face à la situation actuelle, avec l’obligation de recycler les piles usagées par Batrec. Cette situation pouvait encore se justifier à la fin des années quatre-vingt, début des années nonante, lorsque Batrec a été mise sur pied avec l’aide des pouvoirs publics. Aujourd’hui, Batrec est une entreprise privée et il existe en Europe des entreprises comparables qui recyclent les piles usagées à des conditions nettement plus avantageuses. L’AFIP exige de ce fait, depuis plusieurs années, une baisse des prix pour le recyclage des piles usagées en Suisse ou la possibilité de les exporter. Cette pression permanente est pour la première fois efficace: dès 2013, Batrec va pour la première fois réduire progressivement les prix du recyclage de 20% sur les cinq années à venir.

 

L’AFIP salue la réduction des prix du recyclage. Mais même avec cette réduction, les prix en Suisse seront encore nettement supérieurs à ceux pratiqués en Europe. C’est la raison pour laquelle la réduction obtenue ne peut être qu’une première étape. L’AFIF demande d’ores et déjà d’autres réductions des prix du recyclage après cette première phase.

 

Batrec justifie ses prix plus élevés principalement par le procédé de recyclage spécial, qui permet également de recycler le mercure. Il convient de relever à ce propos que les piles actuellement vendues en Suisse ne contiennent pratiquement plus de mercure et que la part du mercure dans les piles usagées est actuellement très faible. Selon une enquête entre les membres AFIP, il en résulte seulement 11.5 kg de mercure sur toutes les piles importées en Suisse pour l’année 2013. Une  nouvelle réduction des prix du recyclage doit dans tous les cas déjà être obtenue indépendamment du procédé utilisé grâce à la diminution des frais internes chez Batrec.

 

 

© All rights reserved by www.batterieverband.ch | Generated by trueWordWeb